Press Release

 12/11/2010

  


 ICC - La CPI célèbre l’admission de la République populaire du Bangladesh en tant que nouvel Etat partie

 ICC-CPI-20101112-PR595

 
Le Président de la CPI, M. le juge Sang-Hyun Song, remet un exemplaire spécial du Statut de Rome à l’Ambassadeur du Bangladesh, S.E. Muhammad Ali Sorcar, lors d’une cérémonie tenue au siège de la Cour en présence du Vice-Président de l’Assemblée des Etats parties, S.E. Jorge Lomónaco © ICC-CPI

Communiqué de presse : 12.11.2010


La CPI célèbre l’admission de la République populaire du Bangladesh en tant que nouvel Etat partie

ICC-CPI-20101112-PR595

Le Président de la CPI, M. le juge Sang-Hyun Song, remet un exemplaire spécial du Statut de Rome à l’Ambassadeur du Bangladesh, S.E. Muhammad Ali Sorcar, lors d’une cérémonie tenue au siège de la Cour en présence du Vice-Président de l’Assemblée des Etats parties, S.E. Jorge Lomónaco © ICC-CPI

Une cérémonie s’est tenue aujourd’hui au siège de la Cour pénale internationale (CPI) pour célébrer l’admission de la République populaire du Bangladesh en tant que nouvel état partie au Statut de Rome.

Lors de la cérémonie, le Président de la Cour, le juge Sang-Hyun Song, a remis dans un geste symbolique un exemplaire spécial du Statut de Rome à l’Ambassadeur du Bangladesh, S.E. Muhammad Ali Sorcar, afin de souhaiter à ce pays la bienvenue au sein de la communauté des états parties.

Le président Song a salué l’engagement du Bangladesh en faveur de la paix, de la justice et de la primauté du droit, déclarant qu’en ratifiant le Statut de Rome, le Bangladesh s’est joint au nombre croissant des nations du monde qui unissent leurs efforts afin de mettre fin à l’impunité pour les crimes les plus graves qui touchent l’humanité.

S.E. Jorge Lomónaco, Vice-Président de l’Assemblée des états parties et Ambassadeur du Mexique, a souligné que, grâce à la ratification du Statut par le Bangladesh, quelque 156 millions d’êtres humains supplémentaires sont désormais protégés par le cadre juridique mis en place par le Statut de Rome, ajoutant qu’en prenant une telle décision, le Bangladesh lançait également un appel aux autres états à se joindre aux efforts visant à œuvrer en faveur de la justice dans le monde.

Prenant la parole à son tour, l’Ambassadeur Sorcar a rappelé que son pays était résolument engagé à œuvrer en faveur d’un monde de tolérance, de paix et de justice, où tous les peuples, de toutes races et de toutes convictions, vivent dans l’harmonie et la dignité.

La cérémonie s’est tenue en présence de plusieurs hauts responsables de la Cour, dont les juges Erkki Kourula, Daniel Nsereko, Christine Van den Wyngaert et Cuno Tarfusser, ainsi que du greffier adjoint, M. Didier Preira, et de Mme Shamila Batohi, qui représentait le Bureau du Procureur.

Allocution du juge Sang-Hyun Song, Président de la CPI

Allocution de S.E. Jorge Lomónaco, Vice-Président de l’Assemblée des états parties et Ambassadeur du Mexique

Allocution de S.E. Muhammad Ali Sorcar, Ambassadeur du Bangladesh

Vidéo de l’événement sur : YouTube


Pour toute information complémentaire, veuillez vous adresser à Fadi El Abdallah, juriste adjoint de 1re classe chargé de la sensibilisation, en téléphonant au +31 (0)70 515 9152 ou en écrivant à [email protected].

Vous pouvez également suivre les activités de la CPI sur YouTube et Twitter.

Source: