Press Release

 16/09/2011

  


 ICC - La CPI célèbre l’admission de la Tunisie en tant que nouvel État partie

 ICC-CPI-20110916-PR720

 
Le Président Sang-Hyun Song, en présence de l’Ambassadeur Jorge Lomónaco, remet à l’Ambassadeur Mohamed Karim Ben Becher un exemplaire spécial du Statut de Rome © ICC-CPI

Communiqué de presse : 16.09.2011


La CPI célèbre l’admission de la Tunisie en tant que nouvel État partie

ICC-CPI-20110916-PR720

Le Président Sang-Hyun Song, en présence de l’Ambassadeur Jorge Lomónaco, remet à l’Ambassadeur Mohamed Karim Ben Becher un exemplaire spécial du Statut de Rome © ICC-CPI

Une cérémonie s’est tenue le 16 septembre 2011 au siège de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye pour célébrer l’admission de la Tunisie en tant que 116e État partie au Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

Lors de la cérémonie, le Président de la Cour, le juge Sang‑Hyun Song, a remis à l’Ambassadeur de Tunisie, M. Mohamed Karim Ben Becher, un exemplaire spécial du Statut de Rome, qui symbolise, a-t-il déclaré, « leur engagement commun en faveur du respect de l’état de droit et l’engagement de l’ensemble des États parties au Statut de s’y conformer ».

Le Président Song a déclaré : « Aujourd’hui, vous avez rejoint une communauté d’Etats qui ne se sont pas seulement « promis » soutien et coopération, mais ont créé une Cour permanente de juges, qui sera toujours là pour aider les peuples à juger ceux qui commettent des crimes si terribles qu’ils violent la conscience de l’humanité toute entière ».

Pour marquer l’admission de la Tunisie en tant qu’État partie, le Président Song a déclaré : « Cette Cour est désormais la vôtre ».

Saluant la décision de la Tunisie, à une époque marquée par des changements fondamentaux dans la région, le vice‑président de l’Assemblée des États parties, l’Ambassadeur du Mexique, M. Jorge Lomónaco, a déclaré : « En choisissant d’adhérer au Statut de Rome ainsi qu’à d’autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme, la Tunisie clame haut et fort à l’adresse de la communauté internationale qu’elle relève les défis posés par cette période de transition et qu’elle souhaite s’engager en faveur des droits de l’homme et de l’état de droit. La Tunisie a fait preuve d’une détermination sans faille pour que triomphe une nouvelle ère où la société est guidée par des règles claires ainsi que par le principe d’égalité devant la loi ».

Faisant référence à la révolution du 14 janvier 2011 et aux prochaines élections prévues pour le mois d’octobre, l’Ambassadeur Mohamed Karim Ben Becher a affirmé l’engagement [de la Tunisie] en vue de soutenir les efforts de la Cour pour mettre un terme à l’impunité et promouvoir la responsabilisation ainsi que pour étendre son champ d’intervention et consacrer son caractère universel ».

À titre d’exemple du soutien qu’apporte son pays à la Cour, l’Ambassadeur a cité le séminaire régional consacré au système instauré par le Statut de Rome, que la Tunisie organisera du 19 au 23 septembre, sous les auspices du Président de la République. Ce séminaire proposera une formation interactive sur le Statut de Rome à l’intention d’une cinquantaine d’éminents professionnels du droit originaires de toute la région du Maghreb et du Moyen‑Orient, et a pour objectif de renforcer la coopération entre les États et la Cour.

La cérémonie s’est tenue en présence du second vice-président de la Cour, le juge Hans-Peter Kaul, des juges Erkki Kourula, Anita Ušacka, et Ekaterina Tredafilova, ainsi que du Greffier, Mme Silvana Arbia, et du directeur de la DCCC du Bureau du Procureur, Phakiso Mochochoko.

Allocution du Président de la CPI, le juge Sang-Hyun Song : Français

Allocution du vice‑président de l’Assemblée des États parties, l’Ambassadeur du Mexique, M. Jorge Lomónaco : English, Français, عربي

Allocution de l’Ambassadeur de Tunisie, M. Mohamed Karim Ben Becher : Français

Photographies et enregistrement vidéo de la cérémonie.


Pour toute information supplémentaire, veuillez prendre contact avec Fadi El Abdallah, porte-parole et chef de l’Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515 9152 ou à l’adresse[email protected].

Vous pouvez également suivre les activités de la CPI sur YouTube et Twitter.

Source: