Press Release

 18/10/2011

  


 ICC - Retraite sur le futur de la CPI

 ICC-ASP-20111019-PR732

 

Communiqué de presse : 18.10.2011


Retraite sur le futur de la CPI

ICC-ASP-20111019-PR732 Español, عربي

Triesenberg, Liechtenstein

Triesenberg, Liechtenstein

Du 16 au 18 octobre 2011, un groupe réunissant une trentaine de décideurs de haut niveau a pris part à une retraite sur le futur de la Cour pénale internationale qu’avait organisée à Triesenberg le Gouvernement du Liechtenstein, avec l’appui du Liechtenstein Institute on Self-Determination de l’Université de Princeton.


Les participants à la retraite, qui s’est déroulée selon les règles de Chatham House, a examiné les défis politiques majeurs auxquels doivent faire face la Cour et l’Assemblée des États Parties au cours des prochaines années, à savoir les principaux problèmes qui sont posés à l’Assemblée, la mise en œuvre du Statut de Rome et la coopération à laquelle donnent lieu les demandes de la Cour, le rôle de la Cour au sein du système international et la promotion de l’universalité du Statut de Rome.


À l’occasion du message de bienvenue qu’il a adressé aux participants, Son Altesse Sérénissime le Prince Héréditaire Alois de Liechtenstein a souligné que l’engagement pris par la Principauté de soutenir le système du Statut de Rome, dont porte notamment témoignage le rôle majeur qu’a joué plusieurs années durant l’Ambassadeur Christian Wenaweser, continuera avec autant d’intensité. Il a rappelé également l’importance qu’a pour les petits États et pour les États dépourvus de forces armées la faculté de se fonder sur l’état de droit, dont la Cour constitue un élément vital.


Le Ministre des affaires étrangères du Liechtenstein, Son Exc. Mme Aurelia Frick, a relevé qu’aux défis auxquels est confrontée la Cour sont venus s’ajouter des développements récents, à l’instar du Printemps arabe, qui offrent des occasions à saisir, comme l’accroissement du nombre des États Parties. Elle a souligné que le système du Statut de Rome continuerait d’avoir besoin d’un soutien indéfectible, y compris au niveau politique. Elle a appelé de ses vœux, à cet égard, la mise en place d’un réseau ministériel chargé de seconder l’action de la Cour.


Parmi les participants à la retraite, figuraient des représentants actuels et anciens à l’Assemblée, des délégués, des responsables élus de la Cour et de hauts fonctionnaires de celle-ci, ainsi que des représentants du système des Nations Unies, du monde académique et de la société civile.


Le Président de l’Assemblée, l’Ambassadeur Christian Wenaweser, a mis en exergue le prix que l’on peut attacher à cet échange de vues informel sur des questions qui auront une incidence importante sur le système du Statut de Rome au moment où ce dernier doit entrer, au cours des prochaines années, dans une période de fortes évolutions, avec l’élection d’un nouveau Procureur et de six juges, tandis que la Cour s’apprête à conclure les premiers procès qui ont été engagés devant elle.


Les conclusions qui se dégagent de la retraite seront reflétées dans un résumé informel à paraître prochainement sur le site Internet de la Cour (http://www.icc-cpi.int), dans le cadre de la partie réservée à l’Assemblée. 




Information additionnelle

Communiqué de presse du Liechtenstein
Liechtensteinische Landesverwaltung
Vidéos extraites du Volksblatt
Photos du Volksblatt
Article du Volksblatt
Extrait du Vaterland 


   


Pour toute information supplémentaire sur l'Assemblée des États Parties, veuillez nous contacter à l'adresse électronique suivante : [email protected]

Source: Assemblée des États Parties

Source:  Assemblée des États Parties