Communiqué de presse

 14/09/2012

 Yes


 La Présidente de l’Assemblée des États Parties accueille un séminaire à Tallinn sur les victimes et la Cour pénale internationale

 ICC-ASP-20120914-PR836

 
 

La Présidente de l’Assemblée des États Parties (l’« Assemblée »), Madame l’Ambassadeur Tiina Intelmann a accueilli, du 10 au 11 septembre 2012, un séminaire intitulé « 10ème anniversaire de la Cour pénale internationale : gros plan sur la question des victimes ». La Présidente, les ministères des affaires étrangères d’Estonie et de Finlande, l’Institut estonien de politique étrangère ainsi que l’Institut estonien des droits de l’homme ont organisé ledit séminaire. 


Cette mise au point sur le thème des victimes intervient à un moment crucial pour la Cour pénale internationale (la « Cour ») étant donné que le 7 août 2012, sa Chambre de première instance a rendu sa première décision relative aux principes s’appliquant aux réparations, en l’affaire Le Procureur c. Thomas Lubanga Dyilo. Tel que S.E. M. Erkki Tuomioja, Ministre des affaires étrangères de Finlande, l’a souligné lors de l’ouverture du séminaire le 10 septembre, les victimes attendaient depuis longtemps le verdict en l’affaire Lubanga et la décision concernant les réparations. 


Le Ministre des affaires étrangères d’Estonie, S.E. M. Urmas Paet, s’est également exprimé lors de l’ouverture du séminaire et a indiqué que le processus de travail de la Cour devait être significatif pour les victimes. Au cours de quatre tables rondes qui se sont étalées sur deux jours, des professionnels venus de différentes parties du monde, y compris de pays dont la situation est examinée par la Cour, ont débattu sur le sens qu’ont pour les victimes les différentes étapes des procédures de la Cour, et ont formulé des recommandations aux fins d’aider la Cour, ses États Parties et la société civile à respecter la promesse du Statut de Rome. 


Suite au discours liminaire de Mme Elisabeth Rehn, Présidente du Conseil de direction du Fonds au profit des victimes, les participants ont entamé une réflexion sur la gestion de la part des États-Parties, et sur la nécessité de maintenir la cause des victimes au centre des préoccupations de la communauté internationale. Les leçons tirées du premier procès mené à bien par la Cour ont également été examinées, ainsi que les stratégies de la Cour en matière de poursuites eu égard aux crimes à caractère sexiste. Une réflexion sur les réponses locales aux traitements injustes des populations et sur le concept de complémentarité est venue compléter les débats. 


Les débats se sont déroulés conformément aux règles de Chatham House et donneront lieu à la publication d’un rapport contenant des recommandations et les conclusions du séminaire. 



Article du Baltic Times 

Page d’accueil du Fonds au profit des victimes 





 

Pour de plus amples informations sur l’Assemblée des États parties, merci d’envoyer un courriel à l’adresse électronique suivante : [email protected].​

Source:  Assemblée des États Parties