Press Release

 26/05/2010

 Yes


 ICC - Ouverture de la Conférence de révision du Statut de Rome à Kampala

 ICC-ASP-20100526-PR527

 
 

La Conférence de révision du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) s’ouvrira le lundi 31 mai 2010 à 10h00 au Munyonyo Commonwealth Resort à Kampala, en Ouganda. La Conférence, qui durera jusqu’au 11 juin, offre, pour la première fois, l’occasion d’examiner des amendements au Statut de Rome et de faire le bilan de sa mise en œuvre et de son impact depuis son entrée en vigueur en 2002. Près de 2000 représentants d’États, d’organisations non-gouvernementales et intergouvernementales y participeront.


La Conférence sera ouverte par le Président de l’Assemblée des États Parties, l’Ambassadeur Christian Wenaweser, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, et le Président de la CPI, M. le juge Sang-Hyun Song. Des déclarations seront aussi prononcées par le Procureur de la CPI, M. Luis Moreno-Ocampo, par l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan, et par le Président de l’Ouganda, M. Yoweri Kaguta Museveni.


Différents sujets seront abordés lors de la Conférence. Dans le cadre des propositions d’amendement du Statut de Rome, les débats porteront notamment sur la définition du crime d’agression. En outre, la Conférence comprendra un exercice de bilan qui se penchera sur les principaux acquis et sur l’impact du Statut de Rome dans le cadre de quatre sujets : la complémentarité, la coopération, l’impact du système du Statut de Rome sur les victimes et les communautés affectées, et la paix et justice.


Outre un débat général entre des hauts représentants des États Parties au Statut de Rome, une série de tables rondes et de nombreuses manifestations parallèles sont prévues. La société civile organisera plusieurs manifestations parallèles dans « l’espace du peuple », ou « Lake Side Garden » (jardin du lac) du Munyonyo Commonwealth Resort.


Des représentants des 111 États Parties au Statut de Rome, ainsi que des observateurs d’autres États, de l’Organisation des Nations Unies et de groupes de la société civile vont également avoir l’occasion de réaffirmer leur engagement à lutter contre l’impunité des crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale.

Lien vers le site de la Conférence de révision


La lettre de la CPI
 no 4 (English) :
     




Pour toute information supplémentaire veuillez prendre contact avec Mme Bettina Ambach, fonctionnaire chargé de l’information, Secrétariat de l’Assemblée des États parties, + 256 787 700 942, [email protected].

 

           

Source:  Assemblée des États Parties